La Flore

Les Lutins des alpages connaissent toutes les plantes des Alpes, ils vous invitent à les découvrir dans cette page consacrée à la flore. Bonne visite….

La neige vient à peine de partir et avant même que l’herbe ne reverdisse une petite fleur blanche ou violette envahie les prairies montagnardes, elle annonce  le retour du printemps…Les Crocus sont là.

IMG_0852 (640x480)IMG_0900 (640x480)

Une autre l’accompagne dans les alpages humides pour nous confirmer la fin de l’hiver. Surplombant des feuilles d’un joli vert la tige nous présente en son sommet une fleur blanche odorante à 6 divisions en forme de cloche ouverte et surplombé d’une feuille lancéolée : la nivéole

IMG_4651 (640x480)IMG_4648 (640x480)

Dans le même temps sur certains talus, sur une tige rougeâtre couverte d’écailles charnues pousse au sommet une fleur en tube au centre et en languettes étroites sur le pourtour toutes d’un jaune d’or intenses.. Le Tussilage : utilisé depuis l’antiquité pour soigner rhumes, bronchittes, laryngites…. Les lutins eux consomment les fleurs et les pédoncules tels quels… En patois savoyard « on dit taconet » . Les feuilles arrivent après les fleurs à la bonne saison, dessous la texture proche du velours peuvent les transformer en papier toilette du randonneur.

IMG_4638 (640x480)IMG_46356 (640x480)

Avec la fonte des neiges, des grandes fleurs jaunes en forme de coupe avec des feuilles vertes foncées, luisantes, dentées et en cœur vous indiquent, mieux vous préviennent que vous arrivez dans une Zone Humide: c’est le Populage des Marais.

IMG_4659 (640x480)IMG_4670 (640x480)

Dans les sous bois ombragés une petite fleur fluette pointe son nez. Une plante aux pétales blancs veinés de rose avec des feuilles ressemblant à celle du trèfle: c’est l’Oxalis appelée aussi « Pain de Coucou » ou « bonbon du bucheron » car les feuilles, à l’acidité caractéristique, sont agréables à mâcher et peuvent apaiser la soif….

IMG_1030 (640x480)IMG_1029 (640x480)

Près du torrent à l’ombre des arbres existe une plante vivant en colonie avec des larges feuilles ovales d’un vert luisant et parcourues de nervures parallèles. Les fleurs, des étoiles  regroupées en une ombelle, colorent d’un blanc pur le sous-bois. Mais le plus marquant, c’est une forte odeur familière, celle de l’ail…l’Ail des Ours!!  Les lutins commencent la récolte des feuilles…ajoutées à la soupe, aux salades, dans l’omelettes…Un véritable régal….  

IMG_1156 (640x480)IMG_1139 (640x480)

Il y a même un lutin qui joue à cache-cache derrière un bouquet de magnifiques orchidées. Il s’agit de l’orchis mâle, la première orchidée que nous rencontrons au printemps…

IMG_1172 (640x480)IMG_1197 (640x480)

Plus haut dans l’alpage des touffes de fleurs naines dont les cinq pétales arrondis et pointus sont déployés à plat colorent l’herbe d’un bleu azur. Le lutin se repose, assis dans un bouquet de gentianes printanières.

IMG_12978 (640x480)IMG_12534 (640x480)

Dans la forêt deux lutins travaillent dur. Dans le sous-bois il y en a un qui cueille une petite fleur blanche dont les feuilles forment sur la tige des collerettes ( 6 à 9 feuilles ) . Cette petite plante qui vit en  colonies, c’est l’Aspérule odorante. Elle acquiert au séchage une odeur suave très  agréable et sera utilisée pour aromatiser des boissons. L’autre perché dans un sapin ramasse les jeunes pousses de l’arbre. Elles ont une saveur acidulée et on peut les grignoter telles quelles. Mais elles seront mélangées avec du sucre pour préparer un sirop contre la toux.

IMG_13678 (640x480)IMG_13556 (640x480)

Une merveilleuse trouvaille du lutin des alpages… au fond de la forêt il a découvert une fleur rare et totalement protégée avec des sépales et pétales marrons rougeâtres étalés autour d’un labelle renflé de couleur jaune en forme de sabot, le fameux et célèbre  Sabot de Vénus…. Si vous avez la chance de le découvrir en forêt….Regardez, photographiez mais ne cueillez surtout pas!!!

IMG_4921 (1024x768)IMG_4924 (1024x768)

Attention 2 jeunes lutins des alpages sont en danger, ils jouent au milieu des plantes carnivores !!! 

IMG_1476 (640x480)IMG_1465 (640x480)

Je vous rassure cette plante carnivore se nourrit que de petits insectes, c’est la Grassette Commune. La fleur avec 5 pétales violets soudés entre eux et un petit éperon de 1 à 2cm sur l’arrière est inoffensive. Par contre d’un vert jaunâtre ses feuilles disposées en forme de rosette possèdent des petits poils collants destinés à piéger les petits insectes. Des glandes vont alors libérées un liquide digestif qui petit à petit engloutira les proies. Plante Protégée

IMG_1488 (640x480)IMG_14688 (640x480)

Ce lutin lui préfère jouer dans les prairies de l’alpage au milieu des lychnis des alpes, marguerites, géraniums des prés, raiponces, renouées et autres……

IMG_1535 (640x480)IMG_1512 (640x480)

Un autre lutin des alpages se délecte du nectar sucré des fleurs du trèfle alors que son copain a ramassé des renoncules pour faire 3 bouquets, de gauche à droite : les trolles, les boutons d’argent, les boutons d’or.

IMG_1504 (640x480)IMG_1529 (640x480)

Dans une zone humide, la tourbière, ce vieux lutin des alpages cueille les soies de la linaigrette pour l’utiliser comme du coton afin de rendre son lit plus douillet….

IMG_1495 (640x480)IMG_1499 (640x480)

Un lutin des alpages téméraire escalade une grande Berce pour cueillir les inflorescences en boutons encore enfermées dans la gaine du pétiole, cela fera un excellent légume : le « brocoli des alpages »

IMG_1569 (640x480)IMG_1562 (640x480)

Attention « l’habit ne fait pas le moine »…ce lutin vous présente une fleur magnifique mais dangereuse dans toutes ses parties, la Digitale, une fleur des plus toxiques….à ne jamais cueillir.

IMG_1872 (640x480)IMG_1880 (640x480)

Nous voila dans la pelouse alpine où des lutins des alpages se sont assis sur des morceaux de bois morts près des gentianes pourprées et des adénostyles afin d’observer et plus tard participer au championnat annuel d’escalade des grandes gentianes  (compétition très prisée chez les lutins)

IMG_2056 (640x480)IMG_2059 (640x480)

Et voici 2 lutins des alpages en pleine compétition…. c’est le lutin avec le chapeau qui a escaladé le plus rapidement la Gentiane Jaune…bravo pour lui. La fleur était haute…il y aura donc beaucoup de neige cet hiver comme le dit la tradition…L’alpagiste lui viendra cet automne arracher quelques racines. Après fermentation, elles seront distillées et il se servira du breuvage pour soigner ses problèmes digestifs…..et ceux de son bétail….

IMG_2050 (640x480)IMG_2074 (640x480)

De 50 à 150 cm, le chardon laineux (appelé parfois chardon des ânes) possède des feuilles terminées par une forte épine avec une face supérieure couverte de petites épines et de poils. Les gros boutons floraux sont entourés par des bractées épineuses et forment une sphère cotonneuse (4 à 7 cm) hérissée de nombreuses pointes violacées….un véritable nid d’épines. En fait seul le haut de la fleur dont la couleur pourpre violacé attire le regard est douce…quoique très habité  par la gente butineuse… Mais alors pourquoi les lutins des alpages escaladent cette plante si dangereuse ??? →  Oui pourquoi ???

DSC07022 (640x480)DSC07024 (640x480)

Sur un terrain acide des sous-arbrisseaux  glabre de 20 à 50 cm offrent des baies globuleuses, dressées, d’un noir bleuâtre, à pulpe pourpre de saveur sucrée caractéristique… la Myrtille…la reine des alpages…traditionnellement les lutins des alpages ne manquent pas de se délecter de ces petits fruits…

DSC07054 (800x600)DSC07061 (800x600)

Et bien sur faire des récoltes, car si les myrtilles sont délicieuses elles sont aussi  astringentes, hypoglycémiantes et toniques, leur usage régulier permettrait d’améliorer la vision nocturne….

DSC07072 (800x600)DSC07069 (800x600)

Attention en ce mois d’août une magnifique plante avec des fleurs bleues en casque apparait dans les alpages, jamais touchée par le bétail, il s’agit de l’aconit napel, la fleur la plus toxique de notre flore. Nos ancêtres empoisonnaient leurs flèches avec le suc de l’aconit…à ne surtout pas cueillir…

IMG_2490 (800x600)IMG_2493 (800x600)

En cette fin d’été, ce lutin cherche dans l’alpage, avec des bractées argentées, une large fleur  posée au milieu d’une rosette de feuilles piquantes. La Carline Acaule…si elle peut être consommée comme l’artichaut, le lutin des alpages ne prendra qu’une seule fleur pour s’en servir de baromètre. En effet elle se ferme à l’humidité et s’ouvre à la sécheresse….

IMG_2663 (640x480)IMG_2665 (640x480)

Quelque chose bouge dans cet arbuste des montagnes à folioles dentées, le sorbier des oiseleurs. Un lutin des alpages grignote les petits fruits d’une couleur rouge vif disposés en grappe sur les branches. Ils sont acides et amers, crus…il faut mieux les faire cuire en compote ou en confiture pour nous humains. L’alpagiste lui, va les transformer en eau de vie…. 

IMG_2840 (640x480)IMG_2846 (640x480)

Une plante à bulbe avec des fleurs roses apparait dans les alpages, c’est le colchique qui nous annonce que l’automne arrive et que c’est la rentrée scolaire pour les enfants…attention les lutins nous préviennent que si cette fleur est utilisée en médecine elle est très toxique ne pas cueillir…..

IMG_2988 (640x480)IMG_2990 (640x480) à suivre

 

 

Retour accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *